Les vœux de Patrick Guiborat

En quelques mots, Patrick Guiborat, directeur général du SEL, retrace l’année 2017 riche en événements forts au service des plus pauvres. Il pose aussi sur 2018 les attentes et les espérances qu’il souhaite vivre avec vous.

Chers amis,

L’année 2017 s’achève et je ne peux qu’être reconnaissant à Dieu pour toutes les actions réalisées ces 12 derniers mois : grâce à votre soutien, nos partenaires progressent et la pauvreté recule !

Vous rappelez-vous de notre campagne Eau & Assainissement qui s’est achevée en juin 2017 ? Nous y expliquions l’importance des défis relevés par nos partenaires chrétiens. Car leur enjeu n’est pas seulement de construire des puits, mais aussi de garantir la durée des projets grâce à la formation et à la sensibilisation des communautés locales.

La Journée du SEL a été l’occasion de le rappeler avec Thomas Blanc qui nous a rejoints : « Vous avez un appel » de nos partenaires. Et nous avons été touchés par les nombreuses réponses reçues des Églises et des chrétiens français !

2017, année de progressions fortes 

En juillet 2017, nous avons eu l’honneur de bénéficier du soutien de Nick Vujicic – l’homme sans bras ni jambes – qui intervenait à BougeTaFrance, dont nous étions partenaire. Huit mille personnes dans le stade Océane du Havre et des dizaines de milliers sur internet l’ont entendu présenter les bienfaits du parrainage !

Je tiens ici à vraiment remercier la centaine de bénévoles mobilisés. Grâce à ce gigantesque effort conjoint, environ 200 filleuls ont trouvé un parrain ce jour et dans les semaines qui ont suivi : quelle grande bénédiction estivale !

Puis en septembre, c’est la sortie du livre « Ils ont aimé leur prochain » de Nicolas Fouquet, qui est en charge de l’Education au développement au SEL. Cet ouvrage est le résultat d’une succession de belles initiatives : issu de chroniques radios, coédité avec BLF – que je remercie ici chaleureusement -, diffusé en partenariat avec Paul&Séphora, bénéficiant d’une préface rédigée par le Docteur Denis Mukwege. Et celui-ci nous a fait l’honneur de venir témoigner au Centre Evangélique que Dieu appelle des hommes et des femmes à se lever et à lutter contre l’injustice, et que ça ne date pas d’hier !

Artisanat SEL cesse ses activités

2017, c’est aussi la déception de l’arrêt d’Artisanat SEL, initiative née en 1983 pour offrir des débouchés à des artisans démunis et à laquelle j’ai participé dès 1984. Pendant 34 ans, nous avons permis à des milliers d’artisans de vivre dignement de leur travail. Néanmoins l’aventure continue, sous une autre forme mais avec plusieurs mêmes partenaires du Sud, grâce à l’arrivée en France d’El Puente, une association allemande qui partage les mêmes valeurs de commerce équitable.

Pour finir, je ne peux pas parler de 2017 sans citer cette belle campagne de Michée France à l’occasion des échéances électorales françaises « N’oublions pas les plus pauvres ! », avec le soutien du CNEF et de la FPF. Et plus de 1000 jeunes ont signé une pétition remise au Président Macron : Michée France y a formulé plusieurs propositions concrètes pour remettre dans l’agenda politique les besoins de plus pauvres, ici comme là-bas.

Quelles attentes pour 2018 ?

Si la pauvreté recule, les inégalités se creusent. Les plus démunis souffrent, notamment en Afrique Sub-Saharienne où ont lieu la plupart de nos projets de développement. Grâce à Dieu, nos frères et sœurs du Sud se mobilisent, s’organisent pour favoriser le développement de leur communauté. Au nom de leur foi, ils vont vers les plus pauvres et – avec persévérance – font le bien.

Faire le bien, c’est le thème de notre nouvelle campagne qui encourage les chrétiens à être responsables, ici comme là-bas. Car Dieu nous appelle à aimer nos prochains, à faire le bien en réponse à la Grâce de Son amour. Bien sûr, nous n’avons pas tous le même appel et je note toujours avec beaucoup de reconnaissance qu’un grand nombre d’entre vous sont autant engagés ici, dans l’action sociale, que là-bas par leur don et leur prière.

Je voudrais conclure en reprenant ce verset dans la première lettre de Paul aux Corinthiens (15.58) : « Ainsi frères bien aimés, soyons fermes, inébranlables. Progressons toujours dans l’œuvre du Seigneur, sachant que notre travail n’est pas vain dans le Seigneur. »

Je vous souhaite une année 2018 bénie, travaillant dans l’œuvre que Dieu a préparée par avance pour chacun d’entre nous.

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *