A tous les bénévoles traducteurs : Merci !

Savez-vous qu’en France aussi, des bénévoles du SEL consacrent leur talent et une partie de leur temps à la traduction des lettres de parrains et de filleuls ? Découvrez comment travaillent nos traducteurs.

Un rôle essentiel

Au service Parrainage du SEL, nous sommes infiniment reconnaissants pour l’aide précieuse que nous apportent nos bénévoles traducteurs. En effet, de nombreux parrains ne peuvent pas correspondre en anglais*. Ils ont donc besoin que leur lettre ou celle de leur filleul soit traduite.

Grâce à la générosité d’une soixantaine de bénévoles, la communication est ainsi facilitée entre les parrains et leurs filleuls.

Le travail en coulisses

Aujourd’hui tous les courriers sont numérisés : ceux qui nécessitent une traduction sont envoyés vers un portail de traduction en ligne. Les traducteurs n’ont donc pas besoin de venir dans nos locaux pour travailler : ils peuvent traduire directement depuis chez eux !

Voici les étapes suivies par un traducteur :

  1. Nous donnons au traducteur les informations nécessaires pour qu’il puisse se connecter, accéder à la plateforme et commencer son travail.
  2. Les lettres lui sont attribuées selon son niveau d’anglais. S’il s’agit de sa langue maternelle, il traduit des lettres de parrains, à partir du français. Sinon, il traduit des lettres d’enfants, à traduire de l’anglais vers le français.
  3. Une fois la lettre traduite, deux possibilités :
    • Elle repart dans le système pour arriver au centre d’accueil du filleul destinataire.
    • Ou elle revient traduite au service Parrainage du SEL.
  4. Enfin, la lettre est lue !
    • Elle est imprimée et distribuée à l’enfant qui la reçoit avec joie et la garde précieusement.
    • Ou elle est envoyée par courrier ou email au parrain qui la lit avec affection.

Tout cela n’est possible que grâce aux traducteurs bénévoles qui mettent à disposition leur temps et leurs compétences : encore merci !

Les compétences requises

Être traducteur demande donc quelques compétences essentielles, au-delà du prérequis d’adhérer aux valeurs du SEL :

  • Avoir une bonne maîtrise de l’anglais et du français : ils doivent transcrire le plus fidèlement possible le message original sans faire de traduction littérale ;
  • Être responsable : les traducteurs sont tenus de nous signaler tout contenu sensible.
  • Être rigoureux : leurs traductions sont envoyées directement aux destinataires à partir du portail en ligne sans correction supplémentaire.

C’est pourquoi nous accordons une grande valeur à l’engagement de nos bénévoles traducteurs. Le travail exceptionnel qu’ils fournissent est une réelle bénédiction non seulement pour nous au SEL, mais surtout pour les parrains et leurs filleuls car ils peuvent échanger et se comprendre, même à l’autre bout du monde.

Vous maîtrisez l’anglais et avez à cœur d’aider le SEL pour la traduction des courriers entre parrains et filleuls ? N’hésitez plus : rejoignez l’équipe ! Il suffit de nous écrire ici pour nous en faire part.

Vous n’êtes pas doué en langue, mais souhaitez vous engager d’une autre manière ? Vous pouvez toujours être bénévole, prendre un autre parrainage ou faire un don au SEL. Tout soutien est grandement apprécié, et permet de faire reculer la pauvreté !

*De nombreuses lettres sont également être traduites en espagnol.

2 comments

  • Chère Mme Klawitter merci pour les intentions de prières pour les traducteurs bénévoles. Depuis plus de 10 ans je traduis en français les lettres des filleuls écrites en espagnol et non en anglais ! Il semble que vous ayez oublié la langue espagnole dans votre lettre d’information….

    • Bonjour Marie,
      Un grand merci pour votre engagement et votre travail à nos côtés ! En effet, de nombreuses lettres sont écrites en espagnol. Cependant le SEL a actuellement un besoin particulier pour des traducteurs anglais / français. Mais vous avez raison, ce n’est pas pour autant que l’on oublie les hispanophones 🙂 J’ai rajouté une petite astérisque dans l’article.
      Merci encore pour votre temps et vos compétences,
      Bien à vous,
      L’équipe du SEL.

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *