Carnet de voyage – Claire et Bernard en Colombie

Claire et Bernard parrainent Daniela depuis maintenant plusieurs années. Ils ont décidé de lui rendre visite. Voici l’histoire de leur voyage.

Un voyage ? Pourquoi ?

Si Claire et Bernard ont rendu visite à leur filleule, c’est parce qu’ils cherchaient une destination originale pour leurs 25 ans de mariage. Après s’être longuement renseignés sur la situation de la Colombie, ils ont constaté une amélioration au niveau de la sécurité du pays et ont décidé de partir. Leur filleule, Daniela, âgée de 20 ans, venait de leur envoyer un courrier dans lequel elle leur faisait part de son envie de les rencontrer.

Un voyage ? Comment ?

Au cours des onze années de leur parrainage, Claire et Bernard avaient pris soin d’entretenir la correspondance avec Daniela. Ils lui écrivaient régulièrement, et lui envoyaient souvent des photos. Peu à peu, les lettres étaient devenues plus personnelles, et une véritable relation s’était créée. La rencontrer en vrai était comme un accomplissement, et le moment était venu de le faire : Daniela a 20 ans, elle va bientôt quitter le programme de parrainage.

Environ quatre mois avant leur départ, ils ont pris contact avec le service parrainage du SEL afin de mettre en place ce voyage. Jillie, qui s’occupe des visites de parrains, leur a envoyé par mail les documents à compléter et à lui retourner. En effet, les visites s’organisent en collaboration avec le partenaire du SEL pour le parrainage d’enfants, Compassion International. Il faut prévenir le bureau de Compassion au moins deux mois avant la date de visite souhaitée, c’est pourquoi il est essentiel de prévoir son séjour avec beaucoup d’avance.

Une fois la date approuvée par Compassion, Claire a pu réserver ses différents billets d’avion et hôtels. Elle a décidé de ne pas passer par une agence de voyages, sauf pour les deux jours qu’elle et son mari ont passé dans une région célèbre pour ses plantations de café après la visite. En effet, les deux époux avaient décidé de rester dans le pays après leur visite à Daniela.

Paysage colombien
Paysage colombien

Le départ

Enfin, le moment du départ était arrivé. Après avoir vérifié qu’ils avaient tous les documents nécessaires à leur voyage, dont l’autorisation d’entrer au Canada, puisqu’ils devaient changer d’avion là-bas, Claire et Bernard étaient fin prêts. Le voyage fut long : plusieurs avions différents, les uns à la suite des autres, mais cela en valait la peine. Ils allaient rencontrer Daniela. Eux ne lui avaient pas annoncé leur visite dans une lettre : en effet, pour éviter les fausses joies causées par des problèmes de dernière minute, c’est le centre d’accueil qui prévient les filleuls concernés de la venue de leurs parrains.

Une fois sur place, à Bogota, Claire et Bernard durent prendre un autre avion pour se rendre dans la ville la plus proche du centre d’accueil de la jeune fille. Claire avait prévu d’arriver là-bas la veille de la visite, pour laisser une marge de manœuvre dans le cas de retard ou d’annulation de vol.

La visite au filleul

Le jour J, avec un petit sac de cadeaux pour leur filleule et sa famille ainsi que l’album qui contenait les dessins et photos de Daniela, Claire et Bernard sont partis en compagnie de leur traductrice et de la directrice du centre de Daniela, qui sont venues les chercher à leur hôtel. C’est le couple qui a pris en charge tous les frais de la journée : cette visite était pour eux un moyen de faire un cadeau à leur filleule et de le partager avec elle.

Remplis à la fois d’appréhension et d’excitation, Claire et Bernard sont arrivés au centre d’accueil. En voyant Daniela, Claire a fondu en larmes. Elle voyait sa filleule, celle avec laquelle une relation si spéciale s’était construite, elle pouvait la toucher, lui parler, lui sourire… Puis, Daniela leur a fait visiter le centre, les a ensuite emmenés dans son quartier, et leur a montré sa maison. Là, ils ont pu rencontrer sa mère : le courant est très bien passé entre eux, et ils ont été rassurés quant aux conditions de vie de leur filleule et sa famille.

Grâce aux prouesses de la traductrice, le couple a pu sans grand problème échanger avec Daniela. Cependant, Claire raconte qu’il lui avait fallu faire attention de ne pas oublier que l’on ne parlait pas avec la traductrice, mais avec la filleule ! L’interprète n’était là que comme lien entre les deux langues.

Plage colombienne
Plage colombienne

Le bilan de la visite

Trop tôt, la journée s’est terminée. Il a fallu repartir, chacun de son côté. Mais jamais Claire et Bernard n’oublieront cette superbe expérience, qu’ils recommandent à tous, et qui est adaptée aux familles avec des enfants !

Ils chérissent le souvenir de ce beau voyage, riche en belles rencontres, et sont vraiment heureux de voir que le parrainage a contribué à ce que Daniela devienne cette belle jeune femme de 20 ans, joyeuse et épanouie, regardant l’avenir avec confiance grâce aux études qu’elle peut mener à bien.

Leur reconnaissance va à Dieu à qui rien n’est impossible et qui est capable d’exaucer au-delà de ce que l’on peut imaginer.

Pour aller plus loin

  • Envie de rencontrer un enfant parrainé sans voyager ? Carlo Jay, ancien enfant parrainé, vient en France cet automne ! Retrouvez toutes les dates de la tournée sur le site du SEL.

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *