Et si vous ne pouviez pas vous permettre de célébrer Noël ?

Noël est un moment joyeux où nous célébrons la naissance de notre Sauveur. Mais dans un pays comme El Salvador, où un tiers de la population vit dans la pauvreté, beaucoup ne peuvent pas se permettre de fêter Noël avec un repas spécial et des cadeaux.

Le visage de Genesis Grande, neuf ans, s’illumine de joie alors qu’elle ouvre son cadeau lors de la fête de Noël au centre d’accueil. Elle est assise avec son amie pour partager ce moment privilégié avec quelqu’un qui sait à quel point ces cadeaux sont rares et précieux. Les enfants des centres d’accueil attendent avec impatience la fête de Noël, heureux de célébrer la joie de la naissance de Jésus avec leurs amis, leur famille et le personnel du centre.

Genesis sort les objets un par un du grand sac, les yeux brillants d’excitation.

« Oh ! J’ai eu un nouveau sac à dos ! Et des crayons de couleurs, j’adore colorier ! »

Pour la famille Grande, Noël a toujours été l’occasion de partager leur amour les uns pour les autres, mais sans la tradition particulière d’échanger des cadeaux.

« Je ne peux même pas me permettre de lui acheter les cahiers et crayons dont elle a besoin ; mais heureusement, Dieu a toujours pourvu au travers du centre de parrainage, à chaque fois qu’elle avait un besoin, » raconte Sandra, la mère de Genesis.

« Mon mari travaille toute la journée à imprimer des chemises dans une usine. Je vends des petits sachets de fruits, de chips de plantain et de bonbons pour avoir un petit revenu. Je fais aussi des chouchous au crochet pour les cheveux et je les vends » explique Sandra.

Même si Sandra et son mari travaillent dur, à eux deux ils n’ont qu’un revenu mensuel de 140 € (soit 4,5 € par jour). Désireuse d’aider sa famille, Genesis a commencé à apprendre à crocheter : ainsi elle peut, elle aussi, générer des revenus en fabriquant des chouchous.

Les parents de Genesis ont certes du mal à lui offrir un cadeau à Noël, mais ils savent qu’au centre de parrainage, leur enfant aura l’occasion de célébrer la joie de la naissance de Jésus et recevra un cadeau. Sandra se souvient de la réaction de sa fille lorsque celle-ci a reçu son premier cadeau de Noël au centre d’accueil, à l’âge de trois ans.

« Ma fille a reçu les chaussures les plus mignonnes que j’ai jamais vues, déclare Sandra. Elle était belle. Genesis était si heureuse qu’elle courait partout. C’était vraiment un moment spécial, je ne pouvais que remercier Dieu pour cela. »

Lors du dernier Noël, en plus de son cadeau, Genesis a reçu une lettre de ses parrains, dans laquelle ils lui disaient qu’elle était aimée et qu’ils priaient pour elle.

« J’aime mes parrains parce qu’ils prient pour moi et pour ma famille, dit Genesis. Je sais qu’ils pensent à moi parce qu’ils m’écrivent souvent des lettres, ils se souviennent de mon anniversaire et m’envoient des cadeaux de Noël. Je suis reconnaissante pour tous les cadeaux que mes parrains m’ont envoyés et je prie pour eux parce que je les aime beaucoup. Je prie pour que Dieu les bénisse tous les jours et je leur souhaite aussi un joyeux Noël ! »

Grâce à votre amour, des milliers d’enfants en situation de pauvreté à travers le monde connaissent aujourd’hui l’espérance de Christ. Et ils attendent avec impatience, comme n’importe quel autre enfant, le jour de Noël pour recevoir un cadeau et une carte de leur parrain.

Ecrivez dès maintenant votre carte de Noël et faites un don en ligne pour votre filleul sur le site internet du SEL.

Article traduit et adapté de Compassion Australie.

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *