Retour sur le Forum sur la mission intégrale « Être, Dire et Faire » !

Mi-février s’est tenu à Lyon un Forum sur la mission intégrale. Co-organisé par la FMEF et ASAH, l’événement a réuni une centaine de participants.

Du vendredi 12 au samedi 13 février s’est tenu à Lyon, au Domaine Saint-Joseph, un Forum sur la mission intégrale . Co-organisé par la FMEF (Fédération de Missions Évangéliques Francophones) et ASAH (un collectif d’organisations humanitaires chrétiennes), l’événement a réuni une centaine de participants. Le SEL était présent.

Repenser la mission

AtelierDans la continuité de l’approche traditionnelle proposée par les jésuites, la mission a longtemps été comprise comme le fait d’« évangéliser les peuples » et on y a souvent associé la figure du vieil européen arpentant les contrées africaines. Seulement, d’après Evert van de Poll, l’un des orateurs de la rencontre, cette vision classique n’est plus en phase avec la réalité. L’essor des œuvres humanitaires ou encore le fait que la majorité des chrétiens habitent désormais dans les pays du Sud sont autant de changements qui nous poussent à réinterroger notre conception de la mission.

L’apparition du concept de mission intégrale

Fruit des réflexions de théologiens sud-américains comme René Padilla ou encore Samuel Escobar, le concept de mission intégrale s’inscrit dans cette dynamique visant à repenser la mission et pour laquelle la rencontre de Lausanne de 1974 reste un point de référence. La Déclaration du Réseau Michée sur la Mission Intégrale (2001) la définit alors comme étant « la proclamation et la mise en pratique de l’Évangile ». Elle poursuit ensuite par l’affirmation : « Être, faire et dire, comme vivait Jésus, voilà le cœur de notre tâche intégrale », ce qui a donné son nom au Forum de Lyon !

Continuer la réflexion en France

L’objectif de la rencontre proposée par les réseaux FMEF et ASAH était de réunir tous ceux qui s’interrogent sur la mission intégrale et sur la problématique de l’articulation entre annonce de l’Évangile et action sociale. Ont répondu présents des pasteurs, des missionnaires, des universitaires ou encore des membres d’ONG. Au programme, deux jours de réflexions, de témoignages et de partages pour mieux comprendre les enjeux de la mission intégrale pour leurs églises et œuvres chrétiennes. Si vous avez raté le rendez-vous, pas d’inquiétude. Un ouvrage collectif devrait reprendre l’ensemble des échanges. À suivre…

Amphi (2)Crédit Photo ©ASAH

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *