Ils sont l’avenir d’Haïti : témoignages d’enfants parrainés #DécouvronsHaïti – J6

Ces adolescents ont de grandes ambitions. Leur authenticité et leur optimisme ne peuvent pas nous laisser indifférents.

Kerby et les lettres de son  parrain Kurt - paysage

Du 20 au 27 juillet 2015, Déborah et Ling-en se sont rendus en Haïti à la rencontre des partenaires chrétiens locaux du SEL. Retrouvez l’ensemble des publications en cliquant ici.

Aujourd’hui, direction le centre d’accueil pour enfants parrainés situé dans la localité de Delmas. Une belle occasion pour recueillir les témoignages d’enfants, dont celui de Kerby.

Des artistes naissants

Les jeunes que nous rencontrons au centre sont particulièrement sages. Leur énergie et leur enthousiasme font plaisir à voir :

Rencontre avec des adolescentes qui nous ont interprété une chanson : de belles voix pour nous permettre d’apprécier pleinement ce chant !

Des adolescents ambitieux

Nous avons pu interroger quelques jeunes lycéens pour leur demander leur ambition professionnelle. Yaëlle veut travailler dans la diplomatie :


Kentia veut être médecin :

Delwood, Christopher et Jacky veulent respectivement être architecte, travailler dans la sociologie ou la médecine, et être docteur :

Si l’ambition de ces jeunes est extrêmement encourageante, nous ne devons pas oublier que leur pauvreté rend leur rêve plus difficile à réaliser. C’est grâce à l’action de nos partenaires et aux soutiens de nos donateurs que ces projets d’avenirs peuvent être envisageables : nous voyons ici concrètement à quoi servent nos dons.

Kerby aura-t-il les moyens de son ambition : devenir médecin ?

Kerby est parrainé depuis l’âge de 7 ans. Aujourd’hui, nous avons le privilège de nous asseoir à ses côtés pour apprendre à le connaître et discuter avec lui.

Kerby et sa maman
Kerby et sa maman

Kerby a 13 ans : il vit avec ses parents et son petit frère. Ce qu’il aime le plus au centre d’accueil, ce sont les activités d’informatique et de couture. Avec ses amis, il aime jouer au football et simplement passer du temps avec eux à se raconter des blagues.

Kerby est un élève brillant, il étudie dans une des bonnes écoles d’Haïti. Elle est assez chère et ses parents, même s’ils ont consenti un grand sacrifice financier, n’arrivent pas à en couvrir tous les frais. De notre côté, le programme de parrainage prend une partie des frais de scolarité en charge même si cela ne permet pas encore de couvrir l’intégralité de son année scolaire.

Son père travaille à l’usine et sa mère vend parfois des pâtisseries. Cela est insuffisant pour payer le loyer et les frais de scolarité de leurs deux enfants. Au total, cela représente 90 000 gourdes (environ 1500 euros) par an.

Ils vivent à 4 dans une petite maison à une pièce, séparée par un rideau.
Ils vivent à 4 dans une petite maison à une pièce, séparée par un rideau.

Quand l’argent manque, ce sont les repas qui passent à la trappe. Lors de notre visite, la mère nous indiquait que si Kerby n’était pas allé au centre d’accueil aujourd’hui, elle n’aurait pas pu lui faire à manger. Elle nous dit que la vie est de plus en plus difficile et elle est ravie de l’aide apporter par le centre d’accueil, entre autres pour les repas.

Kerby et les lettres de son parrain de... 11 ans
Kerby et les lettres de son parrain de … 11 ans.

Kerby a aussi un grand désir : devenir médecin. Quand on lui demande pourquoi, il nous répond que c’est pour aider son pays en soignant les malades. Bien que ses capacités à l’école lui permettent de l’envisager, les études en médecine sont extrêmement coûteuses en Haïti : Kerby sait que sa volonté et ses capacités ne suffiront pas.

Chaque dimanche, il va en famille à l’église qui est proche du centre d’accueil d’enfants parrainés, à 100 mètres de chez eux.

Sa mère nous a donné 2 sujets de prière : avoir une maison plus habitable et les moyens de subvenir aux besoins des enfants.

Nous avons été très touchés par la rencontre avec ce jeune adolescent intelligent, serein et ambitieux. Nous ne l’oublierons pas.

Agissons !

Durant cette semaine, nous avons vu tout ce que le parrainage d’enfants pouvait offrir :

  • un cadre rassurant composé d’une équipe dévouée et aimante,
  • une aide scolaire (participation aux frais de scolarité) et alimentaire qui soulage grandement les parents pauvres,
  • des activités qui accompagnent l’épanouissement de l’enfant,
  • un enseignement chrétien.

Si vous voulez en savoir plus sur le parrainage, cliquez ici.

Si vous avez à cœur de parrainer un enfant haïtien, nous avons créé une page spécifique pour vous. Cliquez simplement sur l’image ci-dessous :

Enfant HaïtiUne question ?

Le SEL est à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations. Appelez-nous au 01 45 36 41 52 ou écrivez à parrainage@selfrance.org.

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *