Ils combattent… dans l’assiette !

Aujourd’hui, dans les pays en développement, 1 enfant sur 6 souffre d’insuffisance pondérale. Comment bien grandir quand la nourriture est insuffisante, inaccessible ou de mauvaise qualité ? Grâce aux programmes Ticket-Repas, les partenaires du SEL permettent aux enfants de bien manger !

projet ticket-repas enfants qui mangent

« À 5 mois, Tieke fut abandonnée par ses parents et trouvée dans la rue par une femme. Cette dernière, ayant peu de moyens pour acheter du lait pour le bébé, est venue au centre. Tieke était très malade et malnutrie… » raconte un de nos partenaires Ticket-Repas, le centre de réhabilitation nutritionnelle Keru Yakaar, au Sénégal.

Le cas de Tieke n’est malheureusement pas isolé…

Ces enfants ont faim !

En Afrique subsaharienne, les premières victimes de la malnutrition sont les enfants de moins de 5 ans.
En effet, la période de 0 à 5 ans est déterminante pour le développement intellectuel et physique de l’enfant. Si le corps subit à ce moment-là d’importantes carences, les conséquences sont d’autant plus graves ! 

Des mères désemparées

Elles font tout leur possible bien entendu ! Mais, par manque d’informations ou de moyens, elles ne peuvent pas offrir une alimentation adaptée à leur bébé. C’est à peine si elles arrivent à se nourrir elles-mêmes correctement…

« L’allaitement est difficile pour les mamans, parce qu’elles-mêmes ne sont pas bien alimentées. » explique un membre de l’équipe du centre Keru Yakaar.

 Difficile d’étudier le ventre vide…

Pour encore trop d’enfants, le repas du soir est souvent leur unique repas de la journée. Ce n’est alors pas facile de se concentrer pour apprendre en classe, ou de trouver les ressources physiques pour lutter contre la fatigue.
En difficulté à cause de ces facteurs, ils abandonnent trop tôt les bancs de l’école…
Marie, élève de l’école Betela, partenaire chrétien du SEL à Madagascar raconte :

« Comparé aux autres enfants de mon village, nous, les enfants de Betela, sommes chanceux. Eux, ils rentrent à midi mais ce n’est pas tout le monde qui a la chance de bien manger… »

Bien manger pour bien se développer

C’est une évidence : pour bien se développer, un enfant a besoin de bien manger.

« … On a commencé par donner à Tieke du lait premier âge, puis quelques temps après on est passé à de la farine enrichie. Et on l’a suivie dans notre programme nutritionnel. Maintenant, Tieke a 8 mois et un bon poids. Sa mère adoptive peut maintenant en prendre soin elle-même. »

Ce genre de nouvelles fait vraiment plaisir !

Nos partenaires mènent l’assaut !

Oui, c’est grâce au travail des partenaires chrétiens locaux du SEL qui :

  • mettent en place des cantines ou de centres de réhabilitation nutritionnelle
  • offrent aux enfants une alimentation suffisante, saine et nutritive
  • forment les mamans des bébés pris en charge au sein de ces centres : à apprendre à connaitre les aliments adaptés à l’âge de leur enfant, à les cultiver et à les cuisiner.

Pour eux, aider les enfants, c’est aussi leur responsabilité et c’est une priorité ! 
Nous avons pu voir ces bébés bien portants et ces mamans sereines, lors de visites sur le terrain. Nous avons eu l’occasion de rencontrer ces enfants à l’école et de constater combien ils sont épanouis, en bonne santé et désireux d’apprendre. Quelle bénédiction !
Des enfants bien nourris aujourd’hui, ce sont des adultes qui feront une différence demain ! 

Aujourd’hui, avec votre soutien, le combat commence dans l’assiette !

 

Vous avez aimé cet article ? Ceux-ci devraient aussi vous intéresser :

One comment

  • Bonjour,

    Je crois que pour mieux aider les enfants de devenir des adultes responsables, il faudra voir comment améliorer leur cadre de vie, améliorer la situation précaire de leurs parents, réactiver le pouvoir d’action leurs mamans aura des effets positifs sur la santé de la famille, de l’éducation des enfants et même sur la préservation de la paix dans les zones fragilisées par les guerres. Les papas étant absents dans beaucoup de foyers, C’est elle qui constitue le piler de la famille. Regardons comment alléger son fardeau afin de mieux aider les enfants de devenir des adultes responsables auxquels la société humaine doit espérer.

    Rufin Mastaki
    Goma – RD Congo

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *