Les Nations unies s’attaquent à l’épineuse question des « fonds vautours » !

Du 13 au 30 septembre se tient la 33e session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. A l’ordre du jour, le sujet des « fonds vautours » !

Les « fonds vautours » – ces investisseurs qui spéculent sur la dette d’entreprises ou d’États aux abois – font l’actualité en cette rentrée de septembre 2016. Alors que se pose actuellement en France la question de légiférer sur le sujet, l’ONU – de son côté – continue de s’interroger sur ces pratiques. Voici quelques éléments d’information qui vous permettront d’alimenter vos sujets de prière !

Déjà en septembre 2014, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies avait pris une résolution (27/30) pour « condamner les activités de ces fonds rapaces » et pour enjoindre le Comité consultatif à engager une réflexion plus approfondie sur cette thématique. Jean Ziegler, homme politique et sociologue suisse connu pour sa verve, avait alors été nommé rapporteur du groupe de rédaction.

La première étape touche maintenant à sa fin puisque le Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme vient de publier son rapport au mois de juillet 2016. Les activités des fonds vautours y sont pointées du doigt en ce qu’elles ont une incidence négative sur « la capacité des gouvernements de s’acquitter de leurs obligations en matière de droits de l’homme ».

En effet, « les procès longs et coûteux intentés par les fonds vautours contribuent à détourner les ressources des États d’autres considérations plus pressantes ayant trait au développement, à la société et aux droits de l’homme ». Les progrès en matière de réduction de la pauvreté sont ainsi mis à mal par les activités de ces fonds rapaces, qui privilégient leur profit personnel au détriment des conditions de vie des populations les plus vulnérables.

Du 13 au 30 septembre 2016 se tient à Genève la 33e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. A cette occasion, l’organe intergouvernemental va examiner les conclusions du rapport du Comité consultatif. Tout l’enjeu est alors de savoir s’il prendra une nouvelle résolution permettant de poursuivre la procédure allant à l’encontre des activités des fonds vautours !

Pour en savoir plus sur le processus législatif en cours en France sur la question des « fonds vautours », retrouvez l’article : « Vers une loi française pour limiter l’action des fonds vautours ? »

Pour retrouver le rapport du Comité consultatif, cliquez sur l’image ci-dessous :

Rapport Conseil des droits de l'homme

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *