Quand faire le bien… fait du bien !

Lors de la Journée du SEL 2018, nous proposions de soutenir des projets d’accès à la sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne. Grâce à votre générosité, nous avons reçu plus de 40 000 € ! Merci ! Harmony, chargée des projets Agriculture au SEL, nous explique ici les bénéfices de la sécurité alimentaire.

En lisant la Bible, l’on constate que l’agriculture est directement liée à la nourriture de l’homme. Un lien qu’on a parfois tendance à oublier dans nos pays européens, du fait de la longue chaîne de transformation que parcourent les produits avant d’atteindre nos assiettes !

Mauvaise récolte, pas de nourriture !

Pourtant, dans de nombreux pays du Sud, avoir une mauvaise récolte rime encore irrémédiablement avec manquer de nourriture !

C’est ce que veulent éviter les partenaires du SEL. Ils proposent donc un appui au développement agricole sous différentes formes.

Une agriculture développée et robuste face aux aléas garantira en effet la sécurité alimentaire des bénéficiaires de ces projets.

Mais au fait, c’est quoi la sécurité alimentaire ?

Selon la définition de la Conférence Mondiale de l’Alimentation de 1996, la sécurité alimentaire allie plusieurs notions :

  • la disponibilité des aliments,
  • leur accessibilité,
  • leur régularité (ou stabilité),
  • leur qualité.

Parfois, il y a quantité suffisante, mais les produits agricoles sont difficilement accessibles (distance, prix…). D’autres fois, la disponibilité des aliments est seulement ponctuelle ce qui ne donne pas de sécurité dans le temps. Il arrive aussi que la qualité des produits disponibles sur le marché ne soit pas au rendez-vous.

Or, une alimentation non nutritive ne peut pas participer à une véritable sécurité alimentaire !

La sécurité alimentaire, c’est notre affaire !

Tout cela, nos partenaires l’ont compris ! Pour améliorer la sécurité alimentaire, chacun a donc sa propre stratégie : certains œuvrent à fournir des produits de qualité, en quantité suffisante, d’autres travaillent sur l’accessibilité, ou encore sur la régularité de l’approvisionnement.

Ensemble, grâce à leur travail et à votre soutien, nous faisons de la sécurité alimentaire notre affaire !

Concrètement, ça donne ça !

Les dons collectés lors de la Journée du SEL 2018 « Faire le bien » ont contribué financièrement au soutien de projets Agriculture :

  • Appui à la culture maraichère au Tchad, au Burkina Faso et au Cameroun.
  • Appui à la restauration des terres au Burkina Faso.
  • Appui à l’agroforesterie au Togo, RDC, Bénin, Burkina Faso.
  • Soutien à des activités de reboisement au Togo.
  • Appui au petit élevage (volailles, porcs, lapins, moutons) au Bénin, au Congo, en RDC, au Tchad.
  • Aide à la transformation agricole au Bénin et au Cameroun.
  • Appui aux cultures vivrières au Togo, et en RDC.

Preuve que, depuis la France, nous pouvons véritablement faire du bien à de nombreuses communautés !

Harmony Koechlin
Chargée des projets Agriculture

Faire le bien, ça continue ! Cette année, lors de la Journée du SEL 2019, découvrez en église comment les partenaires et bénéficiaires du SEL font le bien et le font bien.

Vous souhaitez aller plus loin ? Soutenez régulièrement les projets Agriculture du SEL !

One comment

  • Nous sommes à l’Extrême Nord du Cameroun, à Mokolo, le désert avance, les chrétiens ont peur des attaques des Boko Haram et ils n’ont pas à manger, nous souhaitons donner deux poussins d’environs 3 semaines à 50 femmes de l’église locale M’laï où les terres des cultures annuels uniques ne donnent plus assez de nourritures pour une population nombreuse devenue de femmes, jeunes et vieillards par ce que les hommes laissent les villages pour se réfugier où il y a un peu d’eau et de nourriture. Ils ne reviennent que pour les 4 mois de saisons de pluies. Un ensemble de 15 communautés (églises locales) m’a mis comme initiateur de développement d’environ 5000 Chrétiens, je ne sais par où commencer. Priez Dieu pour nous afin de trouver les poussins ces femmes.

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *