Récit d’une rencontre…avec ma filleule

Lors d’un voyage à Madagascar, Laura a l’occasion de rencontrer sa filleule, une jeune fille qu’elle soutient depuis plusieurs années. Elle nous fait part de son ressenti, de ses questionnements, et de sa joie vécus lors de cette rencontre.

laura et sa filleule qui sourit

7h01. J’attends.

Je suis à la Ligue pour la Lecture de la Bible, à Mandriambero (quartier de Tananarive). Dans quelques minutes, je serai chez Nantenaina, ma filleule.

Malala[1] – son surnom – et moi, c’est une relation de 7 ans. Il y a eu des échanges de lettres, j’ai prié pour elle, mais jamais encore nous ne nous étions rencontrées. Maintenant ce n’est plus une petite fille, elle a 13 ans !

En début de semaine, je l’ai rapidement croisée après une réunion. Très timide, elle avait évité mon regard au maximum. Alors que je pensais qu’elle parlait français, je découvris que ce n’était pas le cas. Au contraire, son français est limité. Difficile pour communiquer plus profondément…

07h03. Je suis à la fois excitée et pleine d’appréhensions.

Suite à notre brève rencontre, les questions se bousculent dans mon cerveau. Et si… elle n’est pas contente de me voir ? Et si nous n’avons rien à nous dire ?

7h45. J’arrive enfin dans le quartier de Malala.

quartier de Madagascar

Elle nous attend avec sa famille de pied ferme et m’accueille avec un large sourire. Ouf ! Je découvre alors sa maison. Waou. C’est là qu’elle vit ? C’est pas bien grand dis donc… Mais à quoi je m’attendais ?

Toute la famille est là pour me rencontrer ! La maman a bien tout préparé. Je suis touchée par cette famille qui m’ouvre ses portes généreusement, m’offrant le peu qu’elle a. J’ai l’impression d’être une invitée très spéciale.

La maman me raconte :

« L’autre jour, quand Malala est rentrée de l’école, elle m’a raconté qu’elle vous avait rencontrée. Ce soir-là, elle était tellement contente qu’elle n’arrivait pas à tenir en place ! »

J’observe beaucoup ma filleule. Discrète au premier abord, je suis sûre qu’une fois à l’aise, c’est une jeune fille qui a du caractère. En tout cas, elle sourit tout le temps, c’est épatant ! Je découvre qu’elle aime lire, danser, passer du temps avec ses copines. Mais ce qui fait bondir mon cœur de joie, c’est de découvrir son amour pour Dieu et la soif d’en apprendre plus sur lui. Quelle belle réponse à mes prières !

famille de la filleule de Laura devant la maison à Madagascar

10h00. Je sors de cette rencontre comblée.

Mes appréhensions ? Envolées ! Joie, reconnaissance, amour, voilà les émotions qui m’animent. Et surtout, je loue le Seigneur pour cette opportunité. Ce parrainage prend encore plus sens pour moi maintenant. De rencontrer Malala et sa famille l’a rendu plus…concret. Oui, ce que je donne est utile ! Et quand je vois la jeune femme que devient ma filleule, je suis fière. Tout cela crée en moi une envie de « plus » : écrire plus, prier plus, encourager plus.

De retour en France, je n’ai plus qu’une envie : partager cette rencontre ! Afin qu’elle encourage d’autres parrains dans leur engagement et pourquoi pas… à s’envoler à leur tour à la rencontre de leur filleul !

Laura et sa filleule posent pour une photo devant un bâtiment à Madagscar
[1] Trad : ma chérie en malgache

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *