« Ma source » : le nouveau clip de Thomas sur l’eau !

Thomas et Rosine Blanc sont ambassadeurs du SEL. Artistes engagés à nos côtés, ils soutiennent des projets d’accès à l’eau. En novembre, ils se sont rendus au Burkina Faso pour se rendre compte de la situation…

Chant Thomas & Rosine (5)

Sur place, ils rencontrent Serge-Antoine, Marc, Lévi et les autres : des partenaires chrétiens locaux du SEL, tous engagés auprès des plus démunis au Burkina Faso, mais aussi tous bien conscients du problème crucial de l’eau dans leur pays.

À Boaboagra, un village à 3 heures et demi de route au Nord-Est de Ouagadougou, Thomas et Rosine font la connaissance de Jacqueline et Bibata. Leur village attend un forage depuis plusieurs années déjà. Pour le moment, les familles du village se sont organisées en creusant une retenue d’eau. Mais cette « solution » entraîne d’autres soucis, Thomas et Rosine en ont été témoins :

« L’eau était marron, il y avait des moustiques, des têtards, des animaux qui pâturaient autour : ce n’était vraiment pas des conditions suffisantes pour être en bonne santé. Les hommes du village nous ont raconté les maladies dues à cette eau. J’ai été particulièrement touché de voir un enfant prendre de l’eau dans cette marre d’eau croupie et la boire. »

Le problème, c’est qu’à la saison sèche de novembre à juin, la retenue est vide et il faut aller jusqu’à Boulsa à 4 km de là. Tout le monde est alors mis à contribution, des petits enfants aux grand-mères et l’utilisation de l’eau est rationnée. Jacqueline évoque les difficultés liées au manque d’eau :

« L’eau c’est la vie ! On a tout ce qu’il nous faut, mais la chose qui nous est indispensable et qu’on n’a pas, c’est de l’eau. Vous pensez qu’on est content d’être sale ? On sait qu’on est sale, mais on ne peut pas se permettre, après avoir mis 4h pour chercher de l’eau, de l’utiliser pour se laver. »

La bonne nouvelle, c’est que le village Jacqueline et Bibata va bientôt obtenir le forage tant désiré !

C’est Serge-Antoine Ouedraogo, directeur de l’Association Sécuriser le Futur (ASeFu) et partenaire chrétien local du SEL, qui est à l’origine de ce projet. Depuis plusieurs années, ASeFu apporte une aide précieuse aux orphelins et enfants vulnérables. C’est à travers cette action qu’elle en est venue à s’attaquer au problème de l’eau et de l’assainissement dans les communautés. Le SEL l’a appuyée en 2015 et en 2016 pour la réhabilitation de 10 forages et la construction de 200 latrines familiales.

L’engagement de Thomas et Rosine va permettre de récolter les 13 000 €*  nécessaires pour qu’un forage voie le jour à Boaboagra et que Jacqueline, Bibata, mais aussi plus de 1380 personnes accèdent enfin à une eau propre et abondante !

* Si le montant est dépassé, les fonds seront affectés à un projet similaire.

« J’ai été très marqué par leur ferveur, leur joie, leur foi, leur confiance en Dieu ! On s’est rendu compte qu’on  partage cette source de la vie qui est Christ ! Ce qu’ils n’ont pas c’est l’eau naturelle, et là-dessus on peut les aider. » Thomas

bouton2 

Et voici le clip ! 

Et les teasers qu’on a publié pour vous faire patienter jusqu’à la sortie officielle du clip :

Teaser N° 1 :

Teaser N°2 :

Teaser N°3 :


Teaser N°4 :

Vous souhaitez les soutenir ? Faites un don pour ce projet ici.

bouton2

« Nous prions pour vous, pour que Dieu vous donne les moyens de nous appuyer. Vous pouvez aussi nous porter dans la prière. » Serge-Antoine

Retrouvez d’autres articles sur l’accès à l’eau potable sur le blog :

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *