Un cadeau pour la famille de votre filleul : quel impact ?

Que ce soit pour son anniversaire, Noël ou sans raison particulière, tout prétexte est bon pour faire un cadeau à votre filleul ! Mais avez-vous déjà pensé à faire un cadeau à sa famille ? Nous vous racontons ici comment le cadeau du parrain de Sonjoy a marqué un tournant dans la vie de sa famille ! Découvrez leur histoire !

Sonjoy et sa vache

Il y a plusieurs années, Jeson a eu un accident de la route. Gravement blessé à la jambe droite, il n’a jamais pu parfaitement en récupérer l’usage. Après cet accident, Jeson a perdu espoir et ambition. À cause de son handicap, il n’a pas retrouvé de travail. Il a cependant épousé une femme nommée Soneka et ils ont eu un enfant, Sonjoy.

Difficile de s’en sortir…

Toutefois, Jeson peinait à subvenir aux besoins de sa famille. Il a alors commencé à vendre de la marijuana.

« Je n’avais pas d’autre choix pour survivre. Je suis un homme handicapé, ma jambe droite est quasiment paralysée. Je ne peux ni marcher ni rester longtemps debout. Personne ne voulait m’embaucher et il fallait trouver un moyen de survie. »

Aujourd’hui encore, Jeson n’aime pas parler de son passé en tant que vendeur de marijuana, ni de combien il gagnait car cela ne suffisait même pas pour envoyer son fils à l’école. Il ne voulait surtout pas que son fils suive le même chemin.

Un centre de parrainage dans le village

Un jour, l’Église de leur village a ouvert un centre d’accueil. Jeson et sa femme ont voulu en profiter : ce centre offrirait à leur fils Sonjoy, l’opportunité de recevoir une éducation gratuite et bien plus.

Au fil des quatre années suivantes, Sonjoy et son père ont appris à connaître l’Église, le personnel du centre d’accueil et le programme de parrainage. Sonjoy bénéficie d’un soutien scolaire ; il reçoit l’uniforme et les fournitures dont il a besoin (livres, cahiers, crayons). Ses frais de scolarité sont payés par le parrainage. Ses parents sont reconnaissants car le centre d’accueil pourvoit même au repas du midi et s’occupe de tous ses besoins médicaux.

Jeson est vraiment content pour son fils, mais de plus grands changements restent encore à venir : un jour le parrain de Sonjoy envoie un don généreux à la famille.

Un cadeau qui change tout !

Nos Églises partenaires ne distribuent jamais d’argent aux familles. À la place, elles achètent un cadeau adapté aux besoins de l’enfant parrainé et de sa famille. Souvent, la majorité des familles demandent qu’on leur achète un animal domestique. Ces animaux sont très utiles car vendre du lait ou des œufs permet d’augmenter les revenus de la famille.

Suite à ce don spécial du parrain de Sonjoy à la famille, Jeson a alors demandé à l’Église de leur acheter quelques vaches ; il en a reçu six. Désormais, Jeson vend quotidiennement trois litres de lait frais et gagne environ $1,30. Ce maigre revenu l’aide énormément. Grâce à ce complément et aux précieux conseils du directeur du centre d’accueil, il  change peu à peu et  abandonne la vente illégale de marijuana

« Je n’aurais jamais imaginé que mon fils puisse aller à l’école et faire des études; c’est l’Église qui le lui a permis. Maintenant mon fils reçoit une bonne éducation, une aide alimentaire et d’autres bénéfices. L’Église, par le biais de Compassion, prend soin de mon fils. De plus, grâce au don de son parrain, nous avons désormais les moyens de gagner notre vie légalement. »

La famille a depuis vendu trois de ses vaches et a pu acheter un petit terrain. Elle a ouvert un petit magasin qui vend des produits végétaux et des épices. Le frère de Jeson, jusqu’alors sans emploi, gère maintenant ce magasin. Il gagne un salaire et reverse le reste à Jeson pour contribuer aux besoins de la famille. Deux familles ont ainsi pu bénéficier de l’amour et de la générosité du parrain de Sonjoy.

Faire un « cadeau famille » : c’est possible !

Comme le parrain de Sonjoy, vous souhaitez faire un don à la famille de votre filleul ? C’est possible !

Toutes les informations se trouvent sur le site internet du SEL.

Parrains, marraines, votre générosité peut transformer la vie de l’enfant que vous avez choisi d’aider, mais aussi celle de sa famille !

3 comments

  • Cette histoire me touche beaucoup. Néanmoins il serait intéressant pour les parrains d avoir un ordre d’idée quant à l équivalence de la somme que l’on peut envoyer. Dernièrement j ai fait un don sans vraiment savoir ce que la famille peut se permettre d avoir. J’avoue que si j avais ce genre d information cela m aiderait beaucoup.

    • Bonjour Patricia,
      Merci pour votre commentaire et pour votre soutien.
      Concernant les équivalences, cela dépend beaucoup du continent / pays dans lequel se trouve votre filleul. Vous pouvez contacter le service Parrainage (parrainage@selfrance.org), qui pourra vous répondre plus en détails selon le pays de votre filleul(e).
      Merci en tout cas,
      Bien à vous,
      l’équipe du SEL

  • Bonjour
    J ai contacté le service parrainage qui n a pas su me répondre. Ma filleule habite en Bolivie. Malheureusement la charmante personne n’a pu me répondre. Elle m’a juste dit de mettre au dos du chèque ce que je voulais que l on fasse de cette somme.
    Moi je voulais vraiment savoir ce que l on pouvait avoir pour par exemple 50 euros en Bolivie. Cela me permet d aider plus efficacement

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *