Une nouvelle année pleine d’espoir

Au Burkina Faso, il est difficile, pour les enfants en situation de pauvreté, de faire du premier jour de l’an un jour mémorable. Quant à espérer un avenir meilleur, cela semble souvent hors de portée. Grâce au travail du personnel des centres d’accueil, il en est bienheureusement autrement pour les enfants parrainés. Dans cet article partez à la rencontre de Moussa (7ans), Alida (8ans) et Seydou (9ans), qui nous font part de leurs espoirs, leurs rêves et leurs prières pour cette année 2022.

Avez-vous des sujets de remerciements pour l’année passée ? 

Moussa : Je loue Dieu de m’avoir sauvé lorsque je suis tombé dans un trou l’année passée. Je suis en bonne santé, je suis reconnaissant à Dieu pour sa protection.  

Seydou : Je remercie le Seigneur de m’avoir guéri de la malaria. Je suis heureux car il n’y a plus de coronavirus dans ma communauté, je vais enfin pouvoir aller à l’école ! 

Alida : Ma maman était malade, je suis reconnaissante parce qu’elle est rétablie et qu’elle est aujourd’hui en bonne santé ! 

Quels sont vos rêves pour cette nouvelle année ? 

Moussa : Cette année, je prie pour la santé dans ma famille, la paix dans ma communauté et la joie partout dans le monde. J’espère aussi que mon père aura les moyens de m’envoyer à l’école et que je n’attraperai pas la malaria. 

Seydou : Mon rêve pour 2022, c’est que Dieu nous donne une super bonne santé et beaucoup de bonheur à moi, ma famille, mes professeurs et mes tuteurs du centre d’accueil ! J’aimerais de nouveaux habits et de nouvelles chaussures et prie que mes parents puissent me les acheter. Je veux aussi être le premier de la classe cette année ! 

Alida : Ce que je souhaite pour cette année, c’est que Dieu me donne la sagesse et l’intelligence pour avancer à l’école. Je prie aussi que mon papa ait assez d’argent pour s’acheter une voiture. 

Quelles sont vos prières pour vos parrains et marraines cette année ? 

Moussa : Je prie que Dieu leur donne tout ce dont ils ont besoin. Que Dieu les garde de la maladie, eux et leurs enfants. 

Seydou : Que mon parrain soit dans la paix et dans la joie avec sa famille et qu’il soit premier de sa classe cette année ! 

Alida : Je prie pour la santé de mon parrain, de ma marraine et de leur enfant. Que Dieu les bénisse dans leur travail. 

Avez-vous quelques mots à leur dire ? 

Moussa : Je voudrais qu’ils sachent que j’aime aller au centre d’accueil où je reçois des soins médicaux et beaucoup de cadeaux grâce à leur soutien. Merci beaucoup et mes meilleurs vœux ! 

Seydou : J’aimerais inviter mon parrain à visiter mon beau pays. Que Dieu vous protège et vous donne la santé ! 

Alida : Meilleurs vœux à mon parrain et ma marraine ! Ma famille va bien et vous salue. Je vais bien et je suis heureuse de retourner à l’école cette année. Que Dieu vous bénisse abondamment. Je vous aime ! 

Pour aller plus loin 

Comme en témoigne Moussa, Seydou et Alida, le parrainage est une véritable bénédiction pour les enfants qui en bénéficient car le fait d’être connu, aimé et protégé leur redonne espoir. Pour aider un enfant à sortir de la pauvreté et l’encourager à croire en ses rêves, parrainez dès maintenant. 

Participez à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.