Appel à la solidarité en faveur des pays les plus vulnérables à la crise environnementale à l’occasion de la COP27

La 27e conférence des parties sur les changements climatiques (COP 27) se tiendra en Égypte du 6 au 18 novembre 2022. En vue de cet événement, le SEL et A Rocha France, soutenus par le CNEF, ont adressé un courrier au Président de la République, afin d’exprimer leurs préoccupations quant aux conséquences du réchauffement climatique, notamment subies par les populations les plus vulnérables. Nous vous partageons le contenu de ce courrier dans cet article.

Courrier adressé à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République

La 27e conférence des parties (COP27) sur les changements climatiques se tiendra en Égypte du 6 au 18 novembre 2022. Un des enjeux principaux est d’apporter le soutien indispensable aux populations les plus vulnérables à ces changements, en particulier en Afrique subsaharienne. En effet, elles souffrent de manière disproportionnée des conséquences du réchauffement climatique alors qu’elles en sont les moins responsables, notamment car elles sont les moins émettrices de gaz à effet de serre, contrairement aux pays les plus riches.

Puisque cette COP27 est cruciale pour beaucoup de ces pays, le SEL, organisation protestante de solidarité internationale, et A Rocha, organisation chrétienne de protection de l’environnement, veulent faire écho à leurs préoccupations auprès de ceux qui vont représenter la France à la COP27, et avec le soutien du CNEF, Conseil National des Évangéliques de France, dont ils sont membres.

Nos partenaires locaux dans ces pays nous alertent sur les conséquences de cette crise qui risque par ailleurs de détruire de nombreux efforts faits pour réduire la pauvreté touchant des millions de personnes – ou pire encore d’accroître de manière importante la pauvreté déjà très présente chez eux.

C’est donc au nom de notre foi en un Dieu qui a confié aux êtres humains la bonne gestion de sa création et qui nous appelle à aimer notre prochain, qu’avec nos partenaires locaux et avec l’appui du CNEF, nous voulons ouvrir la bouche au nom du Christ pour « défendre la cause du malheureux et du pauvre » (Proverbes 31.9).

Puisque vous représentez la France, architecte de l’Accord de Paris, pays riche et historiquement émetteur, nous voulons vous encourager à renforcer considérablement un réel engagement de notre pays en faveur des plus vulnérables gravement impactés par les changements climatiques, et à être aussi une voix influençant les autres pays dans ce sens au cours de la COP27 :

  • en apportant les 100 milliards de dollars par an promis aux pays du Sud pour les aider à financer leur transition écologique et à s’adapter aux conséquences du réchauffement climatique, et sans pour autant diminuer les autres formes d’appui nécessaires à la réduction de la pauvreté ;
  • en accélérant la mise en œuvre concrète de mesures, en France et dans le monde, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et protéger la biodiversité, de manière prioritaire, tout en accompagnant les plus pauvres, ici et là-bas, pour s’adapter à cette crise sans qu’ils n’en portent démesurément le fardeau.

De notre côté, et en addition à toutes les autres initiatives allant dans la même direction pour la COP27, nous appelons aussi à un temps de prière le dimanche 13 novembre dans les lieux de culte de France et au travers de notre réseau. Nous poursuivrons également au-delà de la COP27 nos propres efforts aux côtés des plus démunis face à cette grave crise environnementale.

Nous sommes bien conscients des nombreux autres défis qui existent, et que cette crise environnementale vient se rajouter à de multiples crises que traversent notre monde. Néanmoins, si les efforts réels ne sont pas rapidement à la hauteur de cette crise, elle risque d’en supplanter beaucoup d’autres.

En espérant vivement que vous prêterez attention à notre appel, nous vous prions, de croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre haute considération.

P.-S. Ce courrier est également envoyé à : Madame Elisabeth Borne, Première Ministre ; Monsieur Christophe Béchu, Ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires et Mme Agnès Pannier-Runacher, Ministre de la transition énergétique.


Le SEL est une association protestante de solidarité internationale, créée en 1980 par l’Alliance Evangélique Française (devenue le CNEF). Le SEL agit en faveur des populations en détresse dans une quarantaine de pays en développement, en partenariat avec des acteurs chrétiens locaux. www.selfrance.org

A Rocha travaille à sensibiliser et à mobiliser les chrétiens sur la crise écologique et à préserver le vivant grâce à du travail de terrain dédié à l’étude et à la restauration de la nature. A Rocha est présent depuis plus de 20 ans en France, et fait partie d’un réseau international opérant dans plus de 20 pays du monde. www.arocha.fr

Le CNEF, association créée en 2010, manifeste l’identité et l’unité du protestantisme évangélique français et renforce son témoignage au moyen de quatre missions : concertation, information, représentation et animation de projets. 
www.lecnef.org

Ensemble, mobilisons-nous dans la prière

Nous appelons à une mobilisation dans la prière : nous vous invitons à encourager un temps de  prière en ce sens dans votre assemblée. Vous trouverez ci-dessous un power point qui reprend les principaux éléments pour lesquels nous prierons. 

Participez à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.