Comment la Bible définit-elle la pauvreté ?

Beaucoup de personnes et d’organismes considèrent la pauvreté d’un point de vue économique. Ainsi, la Banque Mondiale la décrit en ces termes : la pauvreté consiste en une « privation extrême touchant au bien-être ». Cette approche conventionnelle relie simplement le bien-être à la possibilité d’avoir accès aux produits de base. Avec cette définition, les pauvres sont ceux qui n’ont pas un revenu suffisant. Mais comment cette caractérisation rejoint-elle la façon dont les Écritures décrivent le pauvre ? Comment la Bible définit-elle la pauvreté ?

Différents aspects à la pauvreté

Le mot « pauvre » est utilisé 178 fois dans la Bible. S’il y a quelques exceptions, le terme évoque généralement la pauvreté économique ou matérielle. Lisez les versets suivants et notez les différents aspects couverts par l’expression : manque de nourriture, manque de ressources, impossibilité de subvenir à ses besoins, dette ou encore vêtements en mauvais état.

  • « […] Les pauvres de ton peuple mangeront […] » (Exode 23 : 11)
  • « S’il est pauvre et que ses ressources sont insuffisantes […] » (Lévitique 14 : 21)
  • « Si ton frère devient pauvre près de toi et que les ressources lui manquent […] » (Lévitique 25 : 35)
  • « Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil ; car il est pauvre et il lui tarde de le recevoir […] » (Deutéronome 24 : 15)
  • « Le pauvre n’avait rien du tout sinon une petite brebis […] » (2 Samuel 12 : 3)
  • « On arrache l’orphelin avec violence […] » (Job 24 : 9)
  • « N’aime pas le sommeil, de peur que tu ne deviennes pauvre ; ouvre les yeux, tu seras rassasié de pain. » (Proverbes 20 : 13)
  • « […] Va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres […] » (Matthieu 19 : 21)
  • « Car la Macédoine et l’Achaïe ont bien voulu faire une collecte en faveur des pauvres qui sont parmi les saints de Jérusalem. » (Romains 15 : 26)
  • « […] S’il y entre aussi un pauvre avec un habit misérable » (Jacques 2 : 2)

Des causes diverses à la pauvreté

Dans les Écritures, le terme « pauvre » fait référence à un problème économique mais les situations et les causes associées à ce problème sont complexes. L’état de pauvreté est souvent associé à l’oppression, l’isolement et l’injustice.

  • « Le champ défriché pour les pauvres donne une nourriture abondante, mais tel périt par défaut de justice. » (Proverbes 13 : 23)

Proverbes 19 : 4 parle d’isolement social :

  • « La richesse augmente le nombre des amis, mais l’indigent est séparé de son ami. »

Il y a de nombreuses expériences de la pauvreté. Elles décrivent les situations ou les causes mais n’en donnent pas une définition.

Relation à Dieu et pauvreté

Une personne qui a une bonne relation avec Dieu peut être pauvre économiquement :

  • « Mieux vaut le pauvre qui marche dans son intégrité que celui qui a des voies tortueuses et qui est riche. » (Proverbes 28 : 6)

En d’autres termes, le mot « pauvre » décrit la situation économique de cet homme malgré son état de richesse spirituelle.

La pauvreté peut aussi exister chez une personne dont la condition morale et spirituelle est abîmée :

  • « Car l’ivrogne et celui qui fait des excès s’appauvrissent et l’assoupissement fait porter des haillons. » (Proverbes 23 : 21)

Sagesse et pauvreté

Une personne pauvre peut avoir de la sagesse et du discernement :

  • « L’homme riche est sage à ses propres yeux ; mais un indigent qui est intelligent peut le mettre à l’épreuve. » (Proverbes 28 : 11)
  • « Il se trouvait dans cette ville un homme pauvre et sage qui délivra la ville par sa sagesse. Et personne ne s’est souvenu de cet homme pauvre. » (Ecclésiaste 9 : 15)

La pauvreté peut aussi être le fruit de l’insouciance :

  • « […] Celui qui poursuit des futilités est rassasié de pauvreté. » (Proverbes 28 : 19)

Ces versets démontrent bien que les termes « pauvre » et « pauvreté » utilisés dans les Écritures font référence à une pauvreté économique. Ils montrent aussi que cet état peut exister chez une personne sage ou insouciante, pieuse ou non.

Des usages métaphoriques de la pauvreté

Il y a quelques exemples dans la Bible où le mot « pauvre » est utilisé de façon métaphorique :

  • « Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi et je n’ai besoin de rien, et que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. » (Apocalypse 3 : 17)

Jésus utilise une seule fois l’expression « pauvre en esprit » qui fait référence à des réalités spirituelles :

  • « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5 : 3)

Malgré ces quelques exceptions, les références faites au pauvre et à la pauvreté dans les Écritures doivent être considérées comme parlant de pauvreté économique. À moins que l’on puisse clairement démontrer le contraire.

En partenariat avec Compassion International, la mission du SEL est de sortir les enfants de la pauvreté économique, spirituelle, sociale et émotionnelle au nom de Jésus. Cette mission commence par la pauvreté économique comme décrite dans la Bible. Parce que la pauvreté économique est souvent à l’origine d’autres formes de pauvreté, c’est un élément non négociable de notre définition de la pauvreté.

Pour aller plus loin :

Participez à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *