La joie de donner en retour

Découvrez comment le parrainage peut littéralement transformer la vie d’un enfant et lui permettre de réaliser ses rêves, en lisant l’histoire de Gabriela, une jeune de fille de 20 ans, parrainée depuis son enfance.

Gabriela a des souvenirs d’enfance que personne ne devrait avoir. Dès son plus jeune âge, elle fut témoin de violences entre ses parents, à cause de l’alcoolisme de son père. Sa mère essayait, malgré tout, de subvenir aux besoins de la famille. Gabriela n’avait aucun rêve d’avenir, si ce n’était de survivre à la pauvreté et aux traumatismes qu’elle endurait chaque jour.  

Aujourd’hui âgée de 20 ans, elle est heureuse de voir tout le chemin parcouru depuis cette sombre période.

« Il y a un avant et un après le centre d’accueil dans ma vie ».

« Je me souviens au début, j’allais au centre tous les jours, du lundi au vendredi. J’adorais y aller ! La nourriture était délicieuse, mais ce que je préférais, c’était de voir les tuteurs. Ils étaient toujours très patients et remplis d’amour pour nous, » dit Gabriela.

Petit à petit elle commença à espérer en un avenir meilleur. Elle consacra sa vie à Jésus, et allait à l’église et à l’école du dimanche chaque semaine dès l’âge de 12 ans.

« J’étais la première de ma famille à aller à l’église. J’ai commencé à prier tous les jours, et à jeûner pour mon père, parfois même pendant 3 jours. Je participais aux sorties, et lorsque l’on demandait les sujets de prières, je demandais toujours qu’on prie pour ma famille, » dit Gabriela. 

Aujourd’hui toute sa famille va à l’église et son père a arrêté de boire.

« Si je n’avais pas été inscrite au centre d’accueil, ma famille serait certainement restée la même : mon père serait toujours alcoolique et ma mère à la recherche de petits boulots pour subvenir à nos besoins. Et sans ma rencontre avec le Seigneur, je serais certainement déjà mariée ou avec des enfants ; c’est pourquoi je remercie Dieu pour le précieux soutien que m’ont apporté ma mère et toute l’équipe du centre d’accueil. »  

Cette année, c’est la dernière année de Gabriela au centre d’accueil.

« Je suis triste de devoir bientôt partir, ça va me manquer. Aujourd’hui, je vois les rôles s’inverser, je ne suis plus celle qui reçoit, mais celle qui donne. » 

En effet, durant toute cette année, Gabriela s’est occupée des 45 enfants âgés de 3 à 5 ans au centre d’accueil.

« J’ai toujours rêvé de travailler avec des enfants et de devenir monitrice d’école du dimanche. Aujourd’hui, je le suis,  et j’apprends aux enfants des choses sur Dieu pour qu’ils s’en souviennent, même lorsqu’ils seront grands », dit-elle.

Gabriela voudrait avoir une vie professionnelle suffisamment stable pour pouvoir continuer à aider des enfants dans le besoin. C’est pour cette raison qu’elle poursuit aujourd’hui des études en ingénierie industrielle.

« Dès que ce sera possible, j’aimerais à mon tour parrainer un enfant », confie-t-elle. 

Elle sait que  la pauvreté et les traumatismes qu’elle a subis lui permettent de comprendre les enfants défavorisés dont elle s’occupe.

« Certaines familles sont pauvres matériellement, mais aussi spirituellement, car elles ne connaissent pas Dieu. Les pères boivent et maltraitent leur famille, certaines mères abandonnent leur foyer, les enfants ne vivent qu’avec leurs grands-parents, … En comprenant cela, j’ai pu réaliser tout ce que le centre m’a apporté et je peux, maintenant, le retransmettre à mes élèves . » dit Gabriela. 

Elle a pu participé à différents cours techniques et a désormais des compétences en esthétique, en informatique et en comptabilité. Cela lui a permis de trouver un travail dès ses 18 ans, dans un premier temps comme caissière dans un hôpital.

« L’argent que je gagnais me permettait de soutenir ma famille. Mon salaire nous aidait à payer la nourriture, l’électricité, l’eau ainsi que mes vêtements et autres besoins, » précise Gabriela. 

Grâce au parrainage, et à la bourse qu’elle a pu obtenir de l’université, elle a aujourd’hui des perspectives d’avenir.

« Gabriela s’en sort très bien, elle est responsable. Je la connais depuis qu’elle est toute petite. Elle a toujours eu un tempérament de leader. Maintenant, elle redonne ce qu’elle a reçu, »

dit Cari Mendoza, le directeur du centre d’accueil.

« Quand je parle avec la mère de Gabriela, elle est reconnaissante et dit qu’elle n’aurait jamais pu imaginer que l’un de ses enfants irait à l’université. Aujourd’hui, elle est heureuse de voir les rêves de sa fille se réaliser. »  

Si vous êtes déjà parrain ou marraine d’un enfant : MERCI. L’histoire de Gabriela illustre la merveilleuse façon dont vous changez quotidiennement la vie de l’enfant que vous parrainez.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez, vous aussi, être un soutien pour un enfant à l’autre bout du monde et l’aider à réaliser ses rêves, devenez parrain ou marraine avec le SEL :

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *