Merci de m’avoir choisie

Certains enfants inscrits dans les centres de développement de l’enfant sont encore dans l’attente d’une marraine ou d’un parrain. C’était le cas de la petite Lizeth en Equateur, jusqu’à ce que son vœu se réalise enfin. Derrière chaque enfant parrainé se cache une histoire. Découvrez celle de Lizeth, au travers de cet article.

Lizeth, une petite fille courageuse 

Lizeth, 7 ans, est une petite fille courageuse dont le quotidien est bien rempli. Si ses après-midis sont dédiés à l’école, ses matinées sont tout autres.

Comme chaque jour à l’aube, Lizeth se glisse silencieusement hors de sa chambre pour ne pas réveiller sa grande sœur avec qui elle dort. Elle enfile son manteau et sort de la maison. Elle récupère ses outils de travail dans le petit entrepôt de la famille et prend la route de la montagne, où elle cherche de l’herbe pour nourrir ses moutons.  

Le froid n’est en rien un frein pour la petite Lizeth qui sait qu’il est important pour ses animaux de bien manger.  

Arrivée à destination, Lizeth rassemble des brins d’herbe mouillés entre ses petites mains, les coupe à l’aide d’un couteau, puis forme des petits tas pour ses moutons. Elle doit s’assurer que tous mangent suffisamment. Chaque matin, elle prend soin d’eux, s’assure qu’ils ont bien mangé et qu’ils sont en bonne santé.

Maria, la maman de Lizeth, la rejoint plus tard, après avoir donné le petit-déjeuner à sa fille aînée qui va à l’école le matin. Alors que Lizeth attend sa maman, elle la voit arriver avec sa part du petit-déjeuner : un bol de porridge et du pain. Toutes deux s’assoient sur l’herbe pour manger, avant de se remettre au travail.  

Lizeth est une enfant pleine d’énergie. Pendant qu’elle s’occupe de ses animaux, elle aime s’amuser sur les grandes étendues vertes qu’offre la montagne.  

L’absence d’un être cher jette, pourtant, une ombre au tableau. 

Une présence qui change tout, malgré l’absence d’un père

Elle pense souvent à son père, qui est parti dans un autre pays pour trouver un travail. Il n’est jamais revenu. 

« Mon père me manque beaucoup. Il prenait soin de ma mère et moi, mais je ne sais pas où il est, ni quand il reviendra, » partage Lizeth avec nostalgie.

Penser à son père la rend triste. La petite se rend souvent dans la montagne en espérant le voir. 

Mais Lizeth, sa mère et ses sœurs ne sont pas seules. Depuis janvier 2020, période à laquelle Lizeth a été inscrite au centre de développement de l’enfant à côté de chez elle, les membres du personnel et l’église rattachée au centre ont été très présents dans leur quotidien. Le pasteur Segundo est soucieux du bien-être des enfants qui font régulièrement face aux problèmes d’alcoolisme de leurs parents, à des violences domestiques, ou à des troubles émotionnels souvent liés au déplacement des familles. 

« Les enfants traversent des situations très compliquées, qui engendrent des troubles émotionnels, et dans certains cas la dépression s’installe. Alors, avoir une personne qui leur dit qu’elle les aime et pense à eux, c’est quelque chose qui marque leur vie pour toujours, » partage le pasteur Segundo.

C’est l’une des raisons pour laquelle les marraines et les parrains sont si importants pour les enfants et leur famille. 

Une prière exaucée

L’église encourage les enfants à prier régulièrement et à demander à Dieu de réaliser les désirs de leur cœur, de les aider à garder la foi et faire confiance à Jésus Christ. 

« J’aime aller à l’église parce que le pasteur m’apprend à prier et à demander à Jésus de prendre soin de mon père et de le ramener à la maison très bientôt, » raconte Lizeth. 

Alors que Lizeth s’occupe de ses moutons, elle est loin de s’imaginer que le pasteur est en route pour lui annoncer une très bonne nouvelle. 

En l’apercevant au loin, elle se met à sauter de joie et court à la rencontre du pasteur. 

« J’ai une très bonne nouvelle pour toi ! » s’exclame le pasteur.

Lizeth regarde d’un air curieux ses mains qui tiennent un dossier jaune. 

« Qu’est-ce que c’est, pasteur ? Que m’avez-vous ramené ? » demande Lizeth avec enthousiasme. 

« Tu te souviens de ces prières que nous faisons à Jésus pour qu’il t’envoie quelqu’un de spécial pour être ton ami et prier pour toi, ta maman, ta sœur et ton papa ? » répond le pasteur Segundo en regardant Lizeth droit dans les yeux. 

Tout excitée, Lizeth hoche la tête. Ils priaient déjà depuis deux ans pour que ce jour arrive. 

« Lizeth ! Tu as une marraine et un parrain ! Jésus a entendu tes prières ! » dit le pasteur.

Pleine de joie, la petite fille prend sa maman dans ses bras. Son sourire ne quitte plus son visage. 

Lizeth veut tout savoir de ses parrains : leur prénom, leur origine, s’ils ont des enfants et des animaux. Elle veut tout savoir du couple que Jésus a conduit à être ses parrains. Elle est tout heureuse et, avec empressement, elle s’installe pour leur écrire sa première lettre.  

Le début d’une belle histoire 

« Chers parrains, merci de m’avoir choisie et d’avoir pensé à moi. S’il vous plaît, priez pour mon papa et moi, et si vous pouvez venir me rendre visite je vous préparerai un bon repas. » écrit Lizeth.  

Maria reste silencieuse et sourit à sa fille, qui ne contrôle plus ses émotions. Maria est très reconnaissante et, humblement, elle demande s’il est possible d’envoyer des légumes et des céréales aux parrains de Lizeth, en guise de remerciement. 

Le pasteur Segundo lui explique alors que les parrains de sa fille habitent très loin et que ce ne sera pas possible. Mais si Dieu le permet, ils viendront un jour leur rendre visite en Equateur et ensemble ils partageront de bons moments. 

« Dieu est bon, et je suis contente de savoir que ces personnes si loin de nous ont de l’intérêt pour nous. » 

Après avoir reçu et lu la première lettre de ses parrains, Lizeth va voir sa maman pour lui demander où est-ce qu’elle pourrait ranger sa lettre. « Ça doit être un endroit spécial, un endroit où ma lettre ne sera jamais abîmée ou salie, » dit-elle en cherchant autour d’elle. Elle finit par trouver un tiroir poussiéreux qu’elle nettoie avec un chiffon et le baptise son « tiroir spécial », dans lequel elle gardera son dossier avec toutes ses lettres. 

« Les parrains jouent un rôle très important dans la vie des enfants. Se sentir aimés, importants et acceptés restaure leur cœur meurtris et leur redonne confiance. », affirme le pasteur Segundo. 

Pour aller plus loin 

Comme Lizeth, des centaines d’enfants voient leur vie transformée en s’inscrivant dans un centre de développement de l’enfant. Cependant, l’impact est encore plus remarquable lorsqu’ils découvrent que quelqu’un, quelque part sur Terre, les a choisis pour faire partie de leur vie.  

Si vous aussi vous souhaitez faire la différence dans la vie d’un enfant à l’autre bout du monde, lancez-vous dans cette belle aventure qu’est le parrainage d’enfants ! 

Participez à la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.