ActualitésParrainage

Au Burkina Faso, il est difficile, pour les enfants en situation de pauvreté, de faire du premier jour de l’an un jour mémorable. Quant à espérer un avenir meilleur, cela semble souvent hors de portée. Grâce au travail du personnel des centres d’accueil, il en est bienheureusement autrement pour les enfants parrainés. Dans cet article partez à la rencontre de Moussa (7ans), Alida (8ans) et Seydou (9ans), qui nous font part de leurs espoirs, leurs rêves et leurs prières pour cette année 2022.